Salut tout le monde !

Première chronique depuis mon retour de vacances, les choses vont reprendre petit à petit. Aujourd'hui, je vous présente la chronique de Dragon Age, que j'ai pu acheter à 0,99 € pendant la GrosseOP Bragelonne.

 

L'histoire :

Célène est Impératrice d'Orlaïs. Alors qu'une guerre se prépare d'un côté entre les Templiers et les mages, et que les elfes commencent à se rebeller contre leur état d'esclave, elle va en plus se faire attaquer directement par son cousin, le grand-duc Gaspard, qui revendique la place d'Empereur.

Chacun devra faire preuve de stratégie afin de provoquer la chute de l'autre, et trouver le meilleur moyen de s'en sortir indemne, tout en s'impliquant dans le Jeu pour rallier à leur cause le plus de nobles possibles.

Mais alors que la lutte va s'intensifier entre eux, ils vont devoir faire face à des dangers qui vont les forcer à s'unir afin de faire front commun. Mais une fois la trève rompue, un nouveau revirement va intervenir, prenant de cours Célène et Gaspard, qui n'auront d'autre choix que de prendre en compte ce nouveau paramètre...

 

dragon-age---l-empire-masque-514881

 

Mon avis :

Cette histoire est en fait l'adatation littéraire d'un jeu vidéo mais je n'en ai eu connaissance qu'une fois à plus de 80 % de ma lecture, le fait de ne pas avoir joué n'empêche donc en rien la compréhension de l'histoire.

Il s'agit d'une intrigue complexe, dans un empire au bord de l'écroulement, en manoeuvres, alliances et trahisons politiques, chacun doit jouer selon les règles du Jeu mais celui-ci autorise presque tous les coups. Les revirements de situations sont nombreux et il faut rester bien attentifs pour en comprendre les enjeux. Il ne s'agit pas de ces romans que l'on peut lire en jetant en parallèle un oeil à ce qui se passe autour de vous, il nécessite toute votre attention.

Les personages ne sont pas très nombreux mais nous les retrouvons tout au long de l'histoire et certains sont même amenés à évoluer, dans un sens qui n'aurait jamais pu être anticipé à l'avance. Les bouleversements sont fréquents, empêchant ainsi le lecteur de s'habituer au rythme du roman. 

Une déception toutefois pour la fin puisqu'elle se termine sur un énième renversement de situation, incluant un nouveau paramètre à prendre en compte pour les protagonistes. Toutefois, l'intrigue en termine ainsi, sans qu'aucune suite ne soit annoncée pour l'instant, ce qui est pour le moins un peu frustrant. L'avenir d'Orlaïs n'est pas tranché à la fin, ce qui laisse un immense suspense si une suite devait voir le jour.