Salut tout le monde !

Me revoilà aujourd'hui avec la chronique d'un livre que j'ai découvert récemment, à la suite de la promotion qui a été faite pour la sortie du tome 2 : Alia, les voleurs de l'ombre.

L'histoire :

Dimitri et Vadim sont comme des frères. Tous deux russes, ils ont une bien étrange mission dans la vie : voler les oeuvres d'art qui ont été dérobées à de grandes familles pendant la guerre, dans le but de les restituer à leurs légitimes propriétaires.

Tandis que Dimitri est mesuré, plutôt raisonnable et calme, Dimitri vit une vie de totale débauche et ne manifeste aucun respect pour les femmes avec qui il couche. Jusqu'à ce qu'il la voit elle. Elle ne fait pourtant que lire sur un banc. Mais lorsque leurs yeux se croisent, Vadim sait que plus rien ne sera comme avant.

Lorsqu'il la recroise, il se dit que deux fois par hasard, cela commence à faire beaucoup. D'autant que Vadim ne cesse de penser à elle. Comment faire pour se sortir de la tête cette fille, qui n'a fait que lui offrir un sourire et un livre ?

Toutefois, leur rencontre suivante ne va pas se passer comme ils l'espéraient et tous deux devront alors apprendre à se comprendre et à composer avec leur passé et habitudes respectifs...

 

alia---les-voleurs-de-l-ombre-737426

 

Mon avis :

D'abord, il s'agit du premier livre de Nisha que je lis mais également de Sohie Auger et je dois dire que je n'ai pas été déçue. J'ai été atteinte par la promo du tome 2 qu'ils ont fait sur les réseau sociaux et je me suis dit pourquoi pas. Eh bien surtout, si vous vous dites la même chose, allez-y !

Vadim est un vrai salaud avec les femmes mais à côté de ça et malgré son caractère ombrageux, on ne peut s'empêcher de s'attacher à lui. Ses rapports avec Dimitri sont réellement fraternels et affectueux bien qu'ils le manifestent à la façon des hommes. Alia est un peu plus effacée, on ne sait pas trop qui elle est mais on se doute qu'elle doit être géniale pour réussir à percer la carapace de Vadim, là où d'autres ont désespérement essayé et échoué.

Vadim ne cesse d'émettre des pensées directes, soit qui nous mettent en scène directement : "Ah non, vous, vous me lisez", ou alors qui sont faites pour nous éclairer. Toutefois, on sent que bien qu'il commence à se laisser aux sentiments qu'il a pour Alia, il semble être résigné sur le fait que c'est un homme à femmes et qu'il ne parviendra jamais à changer. Ces petits moments sont sympathiques, surtout lorsqu'on sait comment cela finit !

Un point très positif est que l'intrigue est racontré du point de vue de Vadim. C'est assez rare dans le new romance et c'est une chose que j'apprécie. En plus, celui-ci ne mâche pas ses mots et se comporte comme un vrai macho, autant dire que c'est déconcertant lorsqu'on a l'habitude des avis amoureux et fleur bleu des filles !

Le contexte dans lequel se déroule cette histoire aussi est très agréable. En effet, Vadim et Dimitri sont russes, pays qui est rarement mis en scène et encore une fois, la nouveauté fait plaisir. Encore un domaine inédit : l'art. En effet, la mission que se donne les deux frères nous plonge un peu dans le domaine d'excellence de l'art et j'ai même été prise au dépourvu de voir des hommes qui se sentent investis d'une telle cause.

Pour résumer, une histoire addictive, mignonne et qui se termine sur un suspens insoutenable, ne donnant qu'une envie : se plonger dans le tome 2 ! Une lecture très agréable, qui tout en restant dans le registre new romance, apporte de la nouveauté au genre.